Trois candidates de renom pour la Co-présidence


Trois femmes hautement compétentes sur les thèmes de l’égalité briguent la Co-présidence aux côtés de Martine Docourt. Le vif intérêt suscité par ce poste est la preuve que les Femmes* socialistes suisses constituent aujourd’hui une organisation vivante et attrayante, surtout après l’année féministe, la grève des femmes et les élections fédérales.

Dans l’ordre alphabétique, sont candidates :

Tamara Funiciello

Conseillère nationale et ancienne présidente de la JS Suisse : Je veux maintenant continuer ce combat et soutenir la prochaine génération de femmes queer et féministes comme j’ai été soutenue. Je souhaite être là pour porter et remettre debout celles qui s’engagent sur le chemin périlleux de la politique. C’est pourquoi je me présente à la coprésidence du PS femmes*. Je souhaite mettre toute mon énergie, toutes mes expériences, ainsi que mon réseau, au profit du PS Femmes* car le féminisme est la clef des changements dont notre monde a urgemment besoin. Les femmes sont celles qui rendront les changements possibles.

Mail

Kaya Pawlowska

Activiste du Collectif genevois de la grève des femmes* et co-présidente du groupe de travail Égalité entre femmes et homme du PS Genève : " Je souhaite pousser en urgence en haut de l’agenda la question des violences faites aux femmes en Suisse. En particulier, la question de la réforme de la définition du viol et de l’intégrité sexuelle (...) le succès d’une politique féministe socialiste doit passer par l’empowerment et l’autonomisation de nos membres PS Femmes* dans nos sections cantonales et communales (...) Je voudrais transmettre cet état d’esprit à nos membres et encourager l’adhésion de jeunes femmes de tous horizons par ce biais.“

Mail

Franziska Roth

Conseiller nationale et Présidente du PS Canton Soleur: „Ich habe etwas zu sagen. Ich rede aus Erfahrung als Berufsfrau, Mutter, Politikerin, Partnerin und Feministin. Ich will das Reden, das Mitreden organisieren. Wenn wir nicht mitreden, haben wir auch nichts zu sagen! Wenn wir Frauen nicht an den Tisch geladen werden, dann müssen wir unsere eigenen Tische aufstellen. Wer versteht das Kochen von Suppen, die heiss gegessen werden? Ja klar, wir, die jahrelang in der Küche standen.“

Mail

Les dossiers des candidates peuvent être demandés au secrétariat central des Femmes* socialistes suisses (gina.lamantia@ps-femmes.ch)