Nous sommes les femmes* socialistes


  • La crise actuelle du coronavirus souligne la fragilité de notre ordre social et économique. Non seulement les femmes sont mal payées dans le domaine de la santé et dans d’autres métiers d’importance systémique, mais la garde des enfants est également une tâche qui leur incombe largement. Les Femmes* socialistes suisses demandent donc la mise en place d’un plan d’action pour la garde des enfants, pertinent autant en situation de crise du coronavirus qu’après. Artikel lesen…

  • Article de Martine Docourt, Co-Présidente Femmes* socialistes suisses, publié le 24 mars 2020 par le Blog de Le Temps.

    Depuis plusieurs soirs, les infirmières et infirmiers et tout le personnel soignant et au chevet des malades (hôpitaux publics, soins à domicile, homes pour personnes âgées, etc.) sont applaudis depuis nos balcons. C’est peut-être un parent, la mère du camarade de notre petit dernier, un voisin ou encore une amie d’enfance, qui est en première ligne pour faire face au Coronavirus. Des personnes qui exercent le plus souvent ces métiers davantage par vocation que par appât du gain. Au contraire même, le personnel soignant subit depuis plusieurs années la politique des mesures d’économie aux échelons fédéral et cantonal, souvent au profit du secteur privé. Toujours moins d’Etat alors qu’aujourd’hui ce sont principalement les services publics qui assument… Artikel lesen…