Nous sommes les femmes* socialistes


  • Réponse de Martine Docourt, Co-présidente des Femmes* socialistes suisses et candidate au Conseil des États, à Doris Fiala

    Depuis de nombreuses semaines, je ne suis pas souvent à la maison, campagne oblige. Comme je l’explique à ma fille et à mon fils de 6 et 4 ans, mes absences sont dues à mon travail et à mon engagement politique : des séances à Berne, au Château ou un tour du Canton durant chaque week-end afin de rencontrer la population neuchâteloise. Comme je leur explique aussi, j’aime ce travail : il me donne le sourire et confère du sens à mon action politique. Mon engagement, je le prends aussi pour eux, pour leur proposer un autre monde que celui qui est décrit dans l’article que j’ai pu lire dans le dernier Matin dimanche. Un monde qui est encore à créer, manifestement, alors que ma génération, avait naïvement cru qu’il existait déjà… Un monde d’équité et d’égalité. C’est cette perspective de changement qui m’a incitée et qui m’incite toujours à m’engager en politique. Pour que, quand mes enfants auront l’âge de s’engager – si c’est leur souhait – ils ne doivent pas encore entendre que seules les « super power women » ont une chance de réussir à mener une vie active, engagée et familiale. Lire l’article…

  • Blog de Fabienne Freymont Cantone, Candidate PS au Conseil national, publié le 14 août 2019 par Le Temps

    Symptômes

    Il y a quelques semaines, le Département des affaires extérieures de M. Ignazio Cassis acceptait un sponsoring de la part d’un géant du tabac en faveur du pavillon suisse de l’Exposition universelle de Dubaï 2020. C’était la voie trouvée par Présence Suisse pour cofinancer une importante vitrine internationale de la Suisse officielle. Devant la levée de boucliers de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des politiques, juristes, citoyennes et citoyens de tous horizons, le conseiller fédéral a heureusement fait marche arrière. Cependant, cette acceptation première de ce sponsoring est symptomatique d’une politique suisse qui traîne les pieds en matière de prévention du tabagisme. Cette dernière nous vaut d’être classés en queue de peloton pour notre législation peu restrictive. Il y a plus de 10 ans déjà, je dénonçais aux Autorités vaudoises, canton où siègent plusieurs multinationales du tabac, son manque de volontarisme, et demandais des actions en matière d’interdiction de publicité, de sponsoring, etc… Si peu a changé depuis. Lire l’article…

  • Les partis de droite UDC, PLR et VL veulent « réformer » l’AVS en coupant purement et simplement dans les prestations. Il est inacceptable que la Chambre haute veuille également relever l’âge de la retraite des femmes dans le cadre de cette réforme, d’autant plus que les compensations prévues sont loin d’être suffisantes. Pour le PS, il n’est pas question que les femmes paient seules la facture de cette réforme de l’AVS.

    Lire l’article…