Nous sommes les femmes* socialistes


Politique climatique : les femmes doivent faire partie de la solution !

Von Gina La Mantia, 16. novembre 2019

L’Assemblée générale des Femmes* socialistes suisses s’est tenue aujourd’hui et un accent particulier fut mis sur la politique climatique. Après un discours engagé de la conseillère nationale Ursula Schneider Schüttel (FR), le papier de position des Femmes* socialistes suisses sur la politique climatique fut discuté et adopté. Natascha Wey a également annoncé sa démission de la co-présidence pour la fin 2019 afin de consacrer plus de temps à son poste de conseillère municipale de la ville de Zurich. Martine Docourt sera donc temporairement l’unique présidente des Femmes* socialistes suisses jusqu’à la prochaine Assemblée générale.

« Nous, femmes, ne voulons pas être seulement des victimes de cette crise climatique. Nous faisons aussi partie de la solution ! Inclure les vastes connaissances des femmes du monde entier est une condition sine qua non de la recherche de solutions législatives et d’actions appropriées », a déclaré Ursula Schneider Schüttel lors de sa prise de parole engagée. À cette fin, les Femmes* socialistes suisses ont débattu et adopté un papier de position en faveur du climat.

Les Femmes* socialistes suisses regrettent la démission de leur co-présidente Natascha Wey et la remercient chaleureusement de son engagement sans faille. Elle a co-dirigé les Femmes* socialistes suisses depuis 2016 avec compétence, expertise et bienveillance. Le « Manifeste pour un socialisme pleinement féministe » fut rédigé sous son égide, et c’est en grande partie grâce à elle que les questions d’égalité des genres furent traitées avec beaucoup d’attention et de diligence au sein du parti. Les Femmes* socialistes suisses éliront une nouvelle co-présidente lors de la prochaine Assemblée générale.

Les Femmes* socialistes suisses tiennent également à remercier le président démissionnaire du PS, Christian Levrat, pour son engagement inlassable auprès des 99 % de la population et pour une Suisse plus sociale et solidaire. En matière de succession, la priorité doit aujourd’hui être donnée aux femmes, et les Femmes* socialistes suisses mènent déjà des discussions concrètes avec plusieurs candidates potentielles. Différentes conjonctions sont envisageables pour répondre aux exigences de ce poste.

L’Assemblée générale a élu aujourd’hui Rhiana Spring, spécialiste des droits humains, comme nouvelle membre du Comité directeur, ainsi que Giuliana Foken et Stefani Alves comme déléguées. Les Femmes* socialistes suisses félicitent les nouvelles élues et se réjouissent de travailler avec elles.