Nous sommes les femmes* socialistes

Les Femmes socialistes suisses s’engagent pour un féminisme progressiste en phase avec son temps

Von SP Frauen* Schweiz / PS Femmes* Suisse, 20. février 2016

Réunissant près de 120 membres à Berne, l’assemblée extraordinaire des Femmes socialistes suisses a été le lieu d’une discussion nourrie sur l’avenir, plaçant les enjeux actuels du féminisme et de la politique de l’égalité au centre des débats. Depuis près d’un siècle, les Femmes socialistes sont en première ligne pour améliorer la condition des femmes et, plus généralement, de la société. Les débats évoluent mais le rôle des féministes reste toujours aussi important.

 

Ce sont des faits largement reconnus, les femmes continuent à gagner encore près de 20% de moins que les hommes, elles sont sous-représentées en politique, à la tête des entreprises, et le parcours de celles qui veulent mener de front carrière et famille ressemble toujours à une longue course d’obstacles où des pièges de tous types doivent sans cesse être déjoués. Face à ces réalités, les Femmes socialistes suisses ont entamé une discussion sur l’avenir à l’occasion de leur assemblée des membres.

 

En proposant un regard sur l’histoire riche du mouvement, Fabienne Amlinger a mis en évidence le rôle de conscience féministe du parti joué par les Femmes socialistes. Le débat s’est ensuite porté sur demain et les défis à venir en matière d’égalité. Rappelant que l’égalité devait rester au centre des préoccupations politiques du parti, les membres se sont prononcées en faveur d’un féminisme ouvert et progressiste. Le débat a débouché sur la mise en place d’un groupe de travail chargé de mener une réflexion pour le long terme qui doit en particulier permettre aux hommes d’être davantage intégrés dans la thématique d’égalité.

 

La rencontre a également été l’occasion de se prononcer sur la structure des Femmes socialistes suisses. Répondant favorablement à un amendement de la Commission Egalité du PS vaudois, la réinstauration de la co-présidence deviendra effective lors de la prochaine assemblée des membres. Un appel aux candidatures à la co-présidence est lancé en vue de l’élection qui aura lieu le 2 juillet 2016. La succession intérimaire à la présidence suite au départ d’Yvonne Feri, qui a été chaleureusement remerciée à cette occasion, sera assurée par l’actuelle vice-présidente, Cesla Amarelle.

 

L’assemblée extraordinaire des Femmes socialistes suisses a eu lieu le 20 février à Berne, et a réuni près de 120 membres.