Nous sommes les femmes* socialistes


Contre la violence faite aux femmes : il faut mettre en oeuvre la Convention d’Istanbul!

Von SP Frauen* Schweiz / PS Femmes* Suisse, 15. septembre 2018

Lors de l’Assemblée générale des Femmes* socialistes suisses d’aujourd’hui, le premier sujet abordé fut celui de la Convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre les violences faites aux femmes* et les violences domestiques. Cette Convention, que la Suisse a ratifiée en 2017, oblige la Suisse à prendre des mesures globales dans le domaine des violences sexistes et domestiques et de l’égalité des genres.

 

La conférencière invitée, Simone Eggler du réseau de la société civile pour la Convention d’Istanbul, a illustré l’état actuel de la mise en oeuvre en Suisse. Il est apparu clairement que la mise en oeuvre doit être globale et non discriminatoire. Cela nécessite les ressources financières nécessaires, une amélioration juridique de la situation des personnes concernées et une volonté de s’attaquer au problème à l’origine des stéréotypes sexistes. La Confédération, les cantons et les communes sont invités à trouver des solutions concrètes en collaboration avec les organisations non gouvernementales.

 

Les Femmes* socialistes suisses ont donc élaboré des propositions qui peuvent être soumises aux cantons et aux villes par les femmes* parlementaires intéressées.

 

Le deuxième thème abordé, qui fut sujet à débat, était le projet fiscal 17, très controversé. Les parlementaires Barbara Gysi et Mattea Meyer ont présenté leurs arguments en faveur et contre le projet. Le travail parlementaire n’étant pas encore terminé, un vote consultatif a eu lieu après un débat animé en plénière, à l’issue duquel les Femmes* socialistes suisses ont décidé de rejeter la réforme fiscale par 26 voix contre 12 et 3 abstentions.

 

D’autre part, l’initiative dite « d’autodétermination », qui affaiblirait considérablement les droits humains et donc aussi les droits des femmes* en Suisse, a été rejetée à l’unanimité.

 

Les femmes socialistes suisses sont très heureuses de la candidature de Barbara Gysi à la présidence de l’Union Syndicale Suisse USS: une femme forte, compétente et confirmée qu’elles vont soutenir pour cette l’élection.

 

À la suite de l’Assemblée des membres, de nombreuses femmes* ont fabriqué des banderoles pour la grande manifestation nationale pour l’égalité salariale et contre les discriminations du 22 septembre à Berne. Les Femmes* socialistes suisses seront présentes et soutiendront les revendications en faveur de l’égalité salariale, d’une représentation égale en politique et d’une protection globale contre les violences.