Nous sommes les femmes socialistes


AVS21 : nous nous battons pour toutes les femmes !

Von SP Frauen* Schweiz / PS Femmes* Suisse, 18. mars 2022

Communiqué de presse des Femmes socialistes du 18 mars 2022

Même si l’association faîtière des organisations féminines Alliance F a décidé aujourd’hui de la liberté de vote au sujet d’AVS21, il est clair pour les Femmes socialistes que ce projet conduira à un démantèlement des rentes dont les femmes feront les frais, en particulier celles qui ont des revenus modestes. C’est pourquoi les Femmes socialistes continuent de lutter avec engagement contre ce projet, aux côtés des syndicalistes et des collectifs de la Grève des femmes. Il est inacceptable que deux ans et demi après la Grève des femmes, la seule conséquence de cette réforme soit une augmentation de l’âge de la retraite, sans que la situation précaire des femmes en matière de retraite ne soit améliorée d’aucune manière.

« Avec AVS21, ce sont une fois de plus les femmes qui ont travaillé toute leur vie dans des emplois (à temps partiel) mal payés et qui ont fourni d’innombrables heures de travail de care non rémunéré, mais d’importance systémique pour notre société, qui passeront à la caisse », déclare Tamara Funiciello, co-présidente des Femmes socialistes et conseillère nationale. « Les victimes de ce projet sont les femmes de ménage et les caissières, les employées de crèche, les peintres en bâtiment et les soignantes qui ne pourront pas se permettre de prendre une retraite anticipée. La majorité de droite les ignore. »

Aujourd’hui, les femmes reçoivent en moyenne un tiers de rente en moins et sont deux fois plus souvent tributaires de prestations complémentaires que les hommes. « C’est pour cette raison que l’AVS doit être renforcée. Or, avec AVS21, nous prenons exactement la direction opposée », déclare Martine Docourt, co-présidente des Femmes socialistes. « Les Femmes socialistes défendent toutes les femmes. C’est pourquoi les femmes de toutes les classes sociales doivent être incluses dans les négociations pour une réforme de l’AVS et que le financement de l’AVS doit être repensé. Il n’est pas acceptable que les riches deviennent toujours plus riches alors que les personnes retraitées sont toujours plus pauvres. »