Nous sommes les femmes* socialistes


Non à la loi du silence et à la culture de la peur !

Von SP Frauen* Schweiz / PS Femmes* Suisse, 4. novembre 2020

Communiqué de presse du Groupe Égalité entre femmes et hommes et groupe LGBTIQ+ du Parti socialiste genevois, Amanda Ojalvo et Dorina Xhixho.

3 novembre 2020

En lien avec l’affaire qui embrase la RTS depuis plusieurs jours, le groupe Égalité entre les femmes et les hommes et le groupe LGBTIQ+ du Parti socialiste genevois expriment aujourd’hui leur ferme rejet de toutes les pratiques de harcèlement, de violence sexiste et sexuelle, ainsi que de toute politique cherchant à protéger les agresseurs.

Les problématiques exposées ces derniers jours dans la presse sont très graves. La parole des victimes doit être encouragée et il est urgent de mettre en place des mesures strictes et exemplaires pour l’avenir. Cela n’entrave nullement la présomption d’innocence, principe qui nous est cher, qui doit s’appliquer en tout temps et garantit que la voix de chacun·e soit entendue à sa juste valeur.

L’abus d’autorité dans les sphères de pouvoir est une réalité choquante de notre société, cependant, la loi reste la loi et ces agissements doivent être réprimandés !
Une entreprise audiovisuelle de service public comme la Radio Télévision Suisse ne peut se permettre de protéger et de maintenir en poste des personnes pratiquant l’intimidation, le harcèlement ou des gestes déplacés envers ses collaborateurs·trices.

Le groupe égalité entre les femmes et les hommes et le groupe LGBTIQ+ du Parti socialiste genevois demandent que des mesures soient prises à cet effet et dans les plus brefs délais par les dirigeants de la chaîne. En parallèle, un soutien ferme envers toutes les personnes déposant des plaintes doit être garanti par la direction. Dénoncer des actes de violence et de harcèlement sexuel envers les femmes et les hommes demande beaucoup de courage. Un accompagnement adéquat pour les victimes lors de la procédure d’enquête doit être mis en place, notamment via un groupe de confiance externe à la RTS, ainsi que par le renforcement des mécanismes d’enquête.

Au travers de ces lignes, nous exprimons notre soutien et notre respect à celles et ceux qui ont osé parler !