Nous sommes les femmes* socialistes


DES LISTES ÉLECTORALES PARITAIRES : UNE PRÉOCCUPATION DÉMOCRATIQUE FONDAMENTALE

Von Gina La Mantia, 4. avril 2019

Les Femmes* Socialistes Suisses se réjouissent de l’annonce de la candidature au Conseil des États de la conseillère nationale et vice-présidente du PS Suisse, Ada Marra (VD). Grâce à celle-ci l’objectif de représentation égale des genres sur les listes électorales du Conseil national et du Conseil des États, fixé lors de l’Assemblée des délégué-e-s en juin 2018, sera très probablement atteint.

Une représentation adéquate des femmes en politique devrait être une préoccupation démocratique fondamentale pour tous les partis. La condition préalable la plus importante à cette représentation égalitaire est l’établissement de listes électorales paritaires. Depuis des années, le PS Suisse s’engage en faveur de structures politiques favorables aux femmes, et nous ne pouvons nier les résultats : dans la législature actuelle du Conseil national, le PS va encore plus loin que l’égalité, 58,1 % des élu-e-s sont des femmes. De plus, les récentes élections à Zurich, Lucerne et Bâle-Campagne ont clairement montré que les femmes candidates au PS ont de grandes chances d’être élues. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la difficile tâche de regagner le siège au gouvernement à Bâle-Campagne, perdu il y a quatre ans, a été atteinte avec une candidature féminine.

Grâce à des candidates de haut niveau dans les cantons de Bâle-Ville, Neuchâtel, Tessin, Jura et maintenant de Vaud, le PS Suisse parviendra certainement de nouveau à pourvoir les sièges vacants d’Anita Fetz, Pascale Brudererer et Géraldine Savary avec des femmes. La situation est plus que nécessaire compte tenu du quota actuel de 15,2 % de femmes au Conseil des États (7 femmes et 39 hommes). Le PS Suisse se bat ainsi pour plus de démocratie et d’égalité, les autres partis sont appelés à faire de même.